…C’est ce que se propose de faire Alexander Augusteijn en tirant dans de l’eau en mouvement.

On a du mal à imaginer comment mettre en pratique ce double défi technique : D’une part la précision nécessaire pour que la balle touche la goutte puis d’autre part, capturer cet instant préçis. Le photographe s’explique :

Plusieurs centaines de tirs sont nécessaires afin d’obtenir la synchronisation souhaitée. Une fois les bons paramètres obtenus, environ 1 cliché sur 2 est utilisable et 1 sur 10 vraiment intéressant.

Vous pouvez vous rendre sur son site pour prendre connaissance de l’ensemble de son travail.